Naître.. dans votre chaos..

explosion_by_cmdpirxii_d2kb4cd-pre

Laissez-moi vous narrer la délicieuse désillusion, cette massivité divinatoire qui nous avaient échappée car cloîtrée dans le délivre.. Cette claustration du pur ordre organique qui murmure furieusement dans la béance de la parturition. Quand l’instant se présente, qu’il sonne la diane, la fêlure de la fixité, que leur présence n’est plus spectrale, onduleuse, on se voudrait rétractile, vaporeux.. Dans un cri vibrant parcourant le long de l’esprit jusqu’aux galeries vermoulues de la chair, on conscientise.. Notre regard est fuyant, nos gestes fléchissants, cahoteux, le chaos est ambiant, s’engouffre en furie, esquisse le bourdonnement horrifiant de votre projet. Qu’on s’éloigne contraint des linéaments de ce qu’on ressentait comme l’absolu, qui paraît au loin la longue plainte d’un décombre désolé où gît la matière bénie.. Cette excavation du pur le dépare dans une immédiateté crucifiante.. le mixtionnant aux désirs plâtrés de l’humanité, ce mêlement méphitique de l’ordre élevé compromis par l’exiguïté de vos visées.. Par quel interstice vrillé avez-vous pu agréer ? Par quelle vésanie reculée l’homme a-t-il pu se constituer si piètre, autolâtre et sourd ? L’inoculation s’invétère dans les profondeurs, se sublime et nous mène à bêler et s’en surprendre par menues réticences pantelantes et tâtonnantes.. Des racines captieuses sourdent alors, nous enserrent, nous rabattent, épaulées par les peurs toutes naturelles..

Ainsi le chaos se nourrit, ainsi le miasme survit.

jeremy
17/11/2018